NLFR

Les brevets belges

Altaïr est officiellement reconnu comme Centre d'examens pratiques

Un peu d'histoire

Le brevet de yachtman existe depuis 1958. À cette époque, il n'y avait pas de yachts en polyester, tout était en bois ou en acier. Qui y est allé pour obtenir un brevet? Les propriétaires de yachts ou les chanceux qui connaissaient quelqu'un avec un yacht. Les heureux élus.

L'examen était oral. Les examinateurs étaient des professeurs de l'Ecole Supérieure de Navigation ou d'anciens capitaines. Un examen digne de ce nom, où le candidat était considéré comme un cadet de la première année. Bien que des yachts en polyester soient apparus sur le marché dans les années 1960 et qu'à partir des années 1970 il ait été possible de louer de plus en plus de yachts, la teneur de l'examen pour Yachtman est restée la même. Assez dificille.

Le brevet de conduite date de 1995. Ce brevet a été rapidement introduit en Belgique sous l'impulsion des Pays-Bas. Il n'y a pas eu de recherches sur la manière dont ce brevet se positionnerait par rapport au brevet de Yachtman.
Nous avions donc deux brevets, qui n'étaient pas adaptées l'un à l'autre. Dès le début, l'examen pour le brevet de conduite s'est déroulé avec des questions à choix multiples. Les questions ont été rapidement recrutées aux Pays-Bas et se situaient à un niveau presque inférieur à celui de l'eau. Quelle différence avec l'examen de Yachtman.

Depuis 2014, l'examen Yachtman est également composé de questions à choix multiples. Comme il n'y avait pas de questions à choix multiples pour Yachtman, elles ont dû être composées rapidement: les questions Yachtman étaient des copies du brevet de conduite. Quelle dévaluation.

Le brevet Yachtman atteste de la capacité à conduire un bateau de plaisance jusqu'à 50 miles de la côte. C'était comme ça à l'époque. Mais il n'était pas nécessaire de prouver une quelconque expérience pratique.
Pour le brevet de conduite, il fallait prouver une expérience pratique en faisant une déclaration ou en s'asseyant sur un bateau avec quelqu'un.

Vers les nouveaux brevets

Dès 1996, des tentatives ont été faites pour créer un nouveau système de brevets. Échec.
Après la création d'une plateforme de consultation fédérale en 2009, des travaux ont été menés sur un système de brevets, qui a été proposé en octobre 2013. Trop compliqué, donc écarté.
Trois fois c'est le charme. Le 7 mai 2015, il a été décidé de reprendre le fil. Une réflexion sérieuse a été menée sur la vision et les conditions qu'un système de brevets significatif devait remplir.
Un groupe de travail spécialement créé à cet effet a rendu un avis au secrétaire d'État à la mer du Nord en décembre 2016. Une nouvelle loi est parue en 2018 et un arrêté royal pour les bateaux de plaisance est paru en 2019 et 2021.
Au vu des lacunes des permis existants, il est apparu qu'un système judicieux conduirait à des épreuves plus difficiles. Oups, c'est bon pour les sports nautiques ? Le nouveau système devait donc être judicieux, mais pas trop difficile. C'était un exercice d'équilibre fascinant.

Les nouveaux brevets officiels

Brevet de conduite restreint; s'applique aux voies navigables belges, où aucun navire de mer ne navigue. Cela signifie sur les véritables voies navigables intérieures et sur l'Escaut supérieur jusqu'à Anvers.

Brevet de conduite général; s'applique à la voie navigable précédente et l’Escaut maritime inférieur ainsi qu'à une zone allant jusqu'à 6 miles de la côte.

Yachtman; s'applique au précédent ainsi qu'en mer jusqu'à 200 miles de la côte.

Yachtnavigateurr; s'applique au précédent et au-delà de 200 miles de la côte, c'est-à-dire dans le monde entier.

Il existe deux versions des brevets:

 - une pour le motonautisme ;
 - une pour la voile.

Le système est modulaire. Cela signifie qu'un candidat au titre de Yachtman doit également passer l'examen du brevet de conduite restreint et général. Et connaître les règlements de la navigation sur les eaux intérieures!
En outre, des tests pratiques sont également prévus. Tout le monde ne doit pas passer toutes les épreuves pratiques. Vous ne passez que les tests pratiques nécessaires à l'obtention de votre permis.

Les examens théoriques

Matières d'examen et notation

Si vous souhaitez obtenir le Brevet Restreint, vous devez vous inscrire à un examen à choix multiples:
30 questions, réparties en trois sections.
Règlement = 12 questions;
Navigation = 10 questions;
Sécurité et manœuvres = 8 questions.
Vous devez obtenir un minimum de 50% par section et un minimum de 60% au total.

Si vous souhaitez obtenir le Brevet Général, vous devez vous inscrire à deux examens à choix multiples,
- le précédent et
- le complément pour le Général:
30 questions, réparties en trois sections.
Règlement = 10 questions;
Navigation = 10 questions;
Sécurité et manœuvres = 10 questions.
Vous devez réussir au moins 50% par section avec un minimum de 60% au total.

Si vous voulez devenir Yachtman, vous devez vous inscrire à trois examens à choix multiples,
- les deux précédents et
- le complément pour le Yachtman:
35 questions, réparties en trois sections.
Règlement = 5 questions;
Navigation = 18 questions;
Sécurité et manœuvres = 12 questions.
Vous devez obtenir un minimum de 60% par section et un minimum de 60% au total.

Il faut s'y habituer

- Si vous voulez "faire la théorie" pour le brevet de conduite général, vous devez vous inscrire à deux examens à choix multiples.

- Si vous voulez faire la "théorie" pour le Yachtman, vous devez vous inscrire à trois examens à choix multiples.

- Si vous avez passé les examens à choix multiples, vous n'avez pas encore de brevets. Vous devez toujours passer des tests pratiques.

Vous recevrez 1 point pour chaque bonne réponse.
Une réponse erronée ou l'absence de réponse = 0 point.

Brevet de conduite Restreint

réglements navigation sur les eaux intérieures 12
navigation

marées
courants
balisage
instruments
navigation

10
manoeuvres et sécurité

manoeuvres
météo
sécurité
premiers secours

  8
  total  30  


complément pour le Brevet de conduite Général

réglements

international
l’Escaut maritime inférieur
la mer territoriale belge

10
navigation

marées
courants
balisage
instruments
navigation

10
manoeuvres et sécurité manoeuvres
météo
sécurité
premiers secours
10
  total  30


complément pour le Yachtman

réglements international   5
navigation

marées
courants
instruments
navigation

18
manoeuvres et sécurité manoeuvres
météo
sécurité
premiers secours
12
  total  35

Les examens pratiques

 

Finalités du brevet de conduite: naviguer au moteur

1. Sécurité générale
1.1 Tenir compte des autres usagers des voies navigables / signalisation des voies navigables
1.2 Maintenir une vitesse sûre et appropriée
1.3 Assurer une veille adéquate et efficace
1.4 Tenir compte des règles de priorité et réagir correctement
1.5 Communiquer efficacement

2. Début
2.1 Donner un briefing sur la sécurité, y compris l’emplacement et l'utilisation des équipements de sécurité disponibles. Procédures d’urgence.
2.2 Décrire comment la météo prévue est susceptible d'affecter les conditions de navigation (remous, vent de mer / vent de terre, etc.)
2.3 Effectuer les contrôles appropriés avant le départ
2.4 Vérifier l'approvisionnement en carburant
2.5 Démarrer le moteur et effectuer les contrôles appropriés après le démarrage
2.6 Utiliser le cordon coupe-circuit si nécessaire

3. Départ d’un embarcadère ou d'un ponton
3.1 Décrire et, en partie, appliquer la méthode selon laquelle les amarres / gardes doivent être utilisées au départ d'un emplacement au vent / par vent parallèle / sous le vent
3.2 Manoeuvrer le bateau en toute sécurité pour le sortir de son lieu d’amarrage
3.3 Utiliser correctement les pare-battages
4. Naviguer et faire demi-tour dans un espace restreint
4.2 Cap droit devant – virage par tribord – virage par bâbord – demi-tour – marche arrière
4.3 Moteur hors-bord : correction de l'assiette
4.4 Montrer l'utilisation efficace de la marche avant et de la marche arrière avec l’angle de barre correct
4.5 Garder le contrôle total du navire à tout moment
4.6. Arrêt d'urgence

5. Récupérer un homme à la mer (mannequin)
5.1 Communiquer efficacement avec l'équipage et le naufragé
5.2 Maintenir un contact visuel avec l’homme à la mer
5.3 S’approcher avec le bon angle et à la bonne vitesse
5.4 Prendre correctement contact avec l’homme à la mer
5.5 Récupérer cet homme et le ramener dans / sur le bateau
5.6 Décrire les soins adéquats à donner à la personne ayant couru un risque de noyade

6. Amarrer le long d'un embarcadère ou d'un ponton / écluse
6.1 Choisir un emplacement, évt une écluse: le bon côté
6.2 S’assurer que les amarres et pare-battages adéquats sont prêts
6.3 Arriver au bon angle et à la bonne vitesse
6.4 Utiliser correctement les pare-battages
6.5 Amarrer efficacement le bateau à l’embarcadère ou au ponton, évt au mur de l’écluse
6.6 Arrêter le moteur et effectuer les contrôles finaux

Finalités du brevet de conduite: voile

1 Préparer à faire voile - gréer - hisser les voiles et les rentrer d’une façon sûre et efficace
2 Prendre un ris et le larguer ou réduire ou augmenter la surface de la voile
3 Choisir la bonne voilure ou ajuster la surface de la voile aux conditions météorologiques.

4. Naviguer (sous voile) sur un parcours triangulaire avec au moins une remontée au vent et le réglage des voiles correct
5 Empanner
6 Procéder à un arrêt d'urgence
7 Se mettre à la cape
Finalités du brevet yachtman moteur

Objectif: la réalisation en toute sécurité d'un voyage en mer en tant que barreur – navigateur – skipper.

Barreur
Manoeuvres: voir finalités du brevet de conduite pratique moteur.

Navigateur
Application pratique des matières de l'examen théorique yachtman dans le domaine de:
- planification et réalisation du voyage sur plusieurs heures;
- utilisation des moyens électroniques de navigation et de communication;
- vérification de la quantité de carburant selon le type de bateau et le trajet.

Skipper
Vérifiez tous les éléments liés:
- aux documents;
- à la sécurité;
- à l’équipement;
- aux règlements;
- à la météo.
Connaissance et application de la psychologie à bord:
- assurer le leadership en tant que skipper privilégiant la concertation;
- entretenir une communication claire avec l'équipage;
- faire preuve du bon sens marin au sens pratique du terme.
Finalités du brevet yachtman voile

Objectif: la réalisation en toute sécurité d'un voyage en mer en tant que barreur – navigateur – skipper.

Barreur
Voile et manoeuvres: voir les finalités du brevet de conduite moteur + voile. Important: manoeuvre homme à la mer.

Navigateur
Application pratique des matières de l'examen théorique yachtman dans le domaine de:
- planification et réalisation d’un voyage sur plusieurs heures (routes combinées), en tenant compte de la direction et de la force du vent, ainsi que des prévisions météorologiques (enregistrement, analyse et définition des actions);
- planification et exécution d’une remontée au vent;
- utilisation des moyens électroniques de navigation et de communication;
- vérification de la quantité de carburant selon le type de bateau et le trajet.

Skipper
Vérifiez tous les éléments liés:
- aux documents;
- à la sécurité;
- à l’équipement;
- aux règlements;
- à la météo.
Connaissance et application de la psychologie à bord:
- assurer le leadership en tant que skipper privilégiant la concertation;
- entretenir une communication claire avec l'équipage;
- faire preuve du bon sens marin au sens pratique du terme.
Yachtman subit la plus grande métamorphose.

Si vous souhaitez obtenir le brevet de yachtman pour un voilier, vous devrez passer les examens à choix multiples, l'examen pratique au moteur, l'examen pratique voile et démontrer que vous pouvez effectivement diriger un voilier en mer.
Le candidat au titre de Yachtman / Moteur est testé pendant un minimum de six heures.
Le candidat au titre de Yachtman/Voile doit être testé pendant un minimum de dix heures.
Yachtman est un brevet qui aura une valeur importante à l'avenir.

- On espère qu'à l'avenir, ce brevet sera officiellement reconnue par les pays voisins.

- Il donne  le pouvoir de diriger un yacht jusqu'à 200 miles de la côte.

- Il donne  l'autorisation de pratiquer la navigation commerciale.
les etudiants

Comment obtenir un brevet?

Pour obtenir un brevet, vous devez collectionner des certificats partiels.

Il y a 3 examens théoriques. Si vous réussissez un examen théorique, vous recevez un certificat partiel.
Il existe trois certificats partiels théoriques.

Il y a quatre épreuves pratiques. Si vous réussissez un examen pratique, vous recevez le certificat partiel approprié.
Il existe quatre certificats partiels pratiques.

De quels certificats partiels avez-vous besoin pour obtenir un brevet?

Brevet de conduite Restreint Moteur
total de 2 certificats partiels:
- théorie pour le Restreint (30 questions),
- pratique de la navigation sur moteur.

Brevet de conduite Restreint Moteur/Voile
total de 3 certificats partiels:
- théorie pour le Restreint (30 questions),
- pratique de la navigation sur moteur,
- pratique de la voile.

Brevet de conduite Général Moteur
total de 3 certificats partiels
- théorie pour le Restreint (30 questions),
- théorie complément pour le Général (30 questions),
- pratique de la navigation sur moteur.
Brevet de conduite Général Moteur/Voile
total de 4 certificats partiels
- théorie pour le Restreint (30 questions),
- théorie complément pour le Général (30 questions),
- pratique de la navigation sur moteur,
- pratique de la voile.


Yachtman Moteur
total de 5 certificats partiels
- théorie pour le Restreint (30 questions),
- théorie complément pour le Général (30 questions),
- théorie complément pour le Yachtman (35 questions),
- pratique de la navigation sur moteur,
- pratique Yachtman/Moteur.


Yachtman Moteur/Voile
total de 6 certificats partiels
- théorie pour le Restreint (30 questions),
- théorie complément pour le Général (30 questions),
- théorie complément pour le Yachtman (35 questions),
- pratique de la navigation sur moteur,
- pratique de la voile,
- pratique Yachtman/Moteur.

5 raisons pour lesquelles les cours en direct sont les meilleurs

Enquête déconcertante

La matière de l'examen du brevet de conduite est très vaste et la plupart des étudiants sous-estiment le temps qu'il faut pour tout comprendre. Lors de l'examen théorique, les questions sont plus orientées vers la pratique et plus difficiles à mémoriser. Vous avez besoin de perspicacité pour réussir. Vous n'apprendrez jamais cela dans un manuel par auto-apprentissage et encore moins dans un cours en ligne. Le nombre d'étudiants qui réussissent après une autoformation ou un cours en ligne est en nette diminution.

Une étude sur le taux de réussite montre que seuls 48% réussissent avec l'auto-apprentissage ou un cours en ligne. Ceux qui ont suivi un cours en classe correct ont un taux de réussite acceptable. Le taux de réussite après avoir suivi un cours accéléré est de 76%, après un cours du soir (10 soirées), il est même de 94%.

Soyez donc critique à l'égard des faux slogans qui prétendent à un taux de réussite de 100 %. Sauf si vous voulez vraiment être trompé. L'apprentissage de la navigation ne se fait pas à partir d'un manuel ou en ligne. Nos instructeurs possèdent toutes les qualifications pédagogiques nécessaires pour vous enseigner les connaissances requises. Cela fait toute la différence et garantit votre succès.
Cinq raisons pour lesquelles les cours en direct sont les meilleurs

Il n'y a pas de meilleur moyen de développer vos talents que de prendre des cours en direct. Altaïr Formations souligne que l'interaction avec les instructeurs permet d'acquérir les meilleures connaissances et compétences le plus rapidement possible.

Théorie et pratique: la seule combinaison qui fonctionne vraiment

Apprendre à naviguer est d'abord un plaisir. Ce plaisir augmente au fur et à mesure que vous progressez. Une activité s'apprend mieux en la pratiquant. Altaïr Formations propose une combinaison d'apprentissage et de pratique, basée sur l'expérience et les connaissances.

La passivité de l'auto-apprentissage donne un faux sentiment de connaissance.

Sur le pont avant, avec un ordinateur portable sur les genoux, ce n'est pas une façon d'étudier. Ça semble amusant, mais ça ne marche pas. Cela demande une grande autodiscipline, que la plupart sous-estiment. Votre intructeur Altaïr encouragera votre persévérance. Apprendre, évoluer et évaluer ensemble est le moyen le plus efficace de rendre votre nouveau passe-temps passionnant.

Évitez l'isolement et profitez de l'interaction avec vos camarades de classe.


En particulier dans le domaine de la croisière de plaisance, l'expérience acquise dans la réalité est d'une importance monumentale. L'expérience sur l'eau a d'innombrables dimensions qui ne peuvent être affichées - et encore moins vécues - sur un écran d'ordinateur.
En mémorisant simplement les réponses aux questions d'examen, vous pourriez avoir une chance de réussir. Peut-être.

Mais dès qu'il s'agit de larguer les amarres et de prendre la mer, avec des connaissances suffisantes, le stress s'installe et le risque de manœuvres irréfléchies, voire de panique, devient beaucoup plus grand. Et le plaisir est parti.

Acquérir et appliquer le bon matelotage

Lorsque vous faites quelque chose sur un bateau, cela a de nombreuses conséquences. L'enseignant Altaïr prête attention aux causes et aux effets en traitant le lien. Cela permet à l'étudiant d'approfondir ses connaissances d'une manière stimulante et instructive.

C'est également la seule méthode permettant d'enseigner les bonnes attitudes, le fameux "bon matelotage". Ce comportement est passionnant, évite les situations à risque et augmente automatiquement la solidarité de tous ceux qui veulent que la voile reste un plaisir.